Arbitre :
Loi V des règles du jeu : Arbitre
Loi VI des règles du jeu : Arbitre assistant.


1870
Dans les règles de la SA (Sheffield Association), l’une d’entre elles prévoit deux "UMPIRES". Ceux-ci sont placés respectivement dans la moitié de terrain de leur équipe. Leur rôle est d’apprécier si une faute a été commise mais ils n’interviennent que sur demande des joueurs.

1877 Avril.
Accord entre la SA et la FA (Football Association). Code unique des règles du jeu. Adoption par les deux associations de la présence de deux "UMPIRES" dans les conditions prévues par la SA, mais sous le contrôle d’un "REFEREE" placé hors du terrain.

1878
Le "REFEREE" Signalera les fautes à l’aide d’un sifflet.

1886
Sortie du premier mémorandum – Ébauche d’un guide destiné aux arbitres. Ce guide explique comment doivent être appliquées les règles édictées en 1877 dans le code unique.

1891
L’IB (International Board) augmente les droits et devoirs de l’arbitre. Le "REFEREE" pénètre sur le terrain et couvre à lui seul tout le terrain. Les "UMPIRES" eux sont placés le long des lignes de touche comme "LINESMEN".
Le "REFEREE" ou maintenant l'arbitre central détermine le temps de jeu (avant les capitaines des deux équipes se mettaient d'accord sur la durée du jeu.). Il peut dorénavant sanctionner les joueurs, ses pouvoirs vont jusque l'exclusion d'un joueur fautif. L'arrêt du match est du pouvoir de l'arbitre.
Les lois de l'arbitrage passent de 12 à 17.
Notes : REFEREE = personne qui remplit les fonctions d'arbitre. UMPIRES = Arbitre. LINESMEN = juge de touche.

1895 Le 8 janvier.
L'USFSA (Union des Sociétés Françaises des Sport Athlétique) désigne les premiers arbitres officiels en France. Elle le fera parmi les joueurs encore en activité (les règles n'étant que peu connues en dehors du monde footbalistique). Un article sur l'arbitrage prévoit : "les deux capitaines pourront convenir que l'arbitre sifflera toutes fautes sans qu'il soit besoin de réclamer."

1896/1899
Entre 1896 et 1899, importantes modifications des lois du jeu.
La durée du jeu n'est plus fixée par l'arbitre, elle est imposée par les règles, sa durée est de 90 minutes.
Apparition de la sanction par penalty. Les chaussures de joueurs peuvent être examinées, sur demande de l'arbitre avant le match.

1938
Nouveau texte sur les lois du jeu par Sir STANLEY ROUS. (Arbitre international –secrétaire général de la FA – Président de la FIFA de 1961 à 1974)
Mise en ordre des règles, notamment du Hors-jeu.

1991
Le fair play et le football offensif sont favorisés par la FIFA. Elle modifie pour se faire quelques règles.
Ex : La main volontaire ou faute par le dernier défenseur entraîne le carton rouge.

1992 Le 30 mai
L'International Football Association Board fait une référence écrite aux cartons. Les cartons ou plutôt leur usage est devenu obligatoire à tous les niveaux le 25 juillet 1992.
L'arbitre peut ainsi signifier au fautif sa sanction sans barrière de langue. De plus cette action est visible de tous.
Notons que l'usage des cartons remonte à la coupe du monde de 1970 à Mexico.



2002 Le 19 Janvier
A l'occasion des 16ième de finale de la coupe de France, la publicité apparaît sur la manche du maillot de l'arbitre.


















Ballon :


1860
Mackintosh, fabricant de ballons, met sur le marché un ballon composé de 18 panneaux contenant une vessie de caoutchouc fermée par un lacet.

1883
Caractéristiques du ballon.
Circonférence de 27 à 28 inches soit 0.68m à 0.71m.
Poids de 16 à 18 onces soit 453,60g à 510,30g.

1935
Le poids du ballon est précisé de 14 à 16 onces soit de 396.90g à 453.60g.




















But :


1863
Deux poteaux séparés par 8 yards (soit 7.312m). Il n'y a pas de hauteur fixée.

1866
Le but évolue, on place un ruban entre les poteaux à une hauteur de 6 yards (soit 5.484m).

1875
La hauteur du but descend à 8 pieds (soit 2.44m).

1877
Suite à un accord entre la SA et la FA, forme définitive des buts : hauteur de 2.44m et une longueur de 7.32m.

1891
L'IFAB confirme les dimensions du but et demande le remplacement du ruban par une barre. La même année, elle décide que les buts seront dotés de filets. Mais ce vœu ne paraîtra dans les règles qu'en 1938.

1965
Introduction progressive des poteaux ronds.

1988
Obligation de barre et poteau peints en blanc.




















Durée du jeu :
Loi VII des règles du jeu .


La petite Histoire :
90 minutes.
1866 - Match entre Londres et Sheffield - les deux parties s'entendent sur la durée du match. Il se déroulera de 15 h à 16 h 30.On ne sait s'ils s'accordèrent une mi-temps et changèrent de camp.

1892
Le journal Sports Athlétique publie les règles du Football Association.
Les capitaines doivent s'entendre sur la durée de la partie.

1863
Changement de camp à chaque but.

1875
Un seul changement de camp à la mi temps.

1899
La durée de la partie est de 90 minutes, elle est fixée par les règlements.

1940
De 1940 à 1942, Jean BOROTRA (ancien tennisman) Commissaire général retranche 10 minutes à la durée des matchs.



















1942
Le colonel PASCOT succède à Jean BOROTRA et rétablit la durée des matches.

1987
L'arbitre doit ajouter à chaque période de jeu le temps de jeu qu'il estime avoir été perdu.




Emblème - Le coq :


1904 - Bruxelles
Les premiers internationaux français arborent sur la droite de leur poitrine l'emblème de l'USFSA (Voir pour comprendre) - Deux anneaux entrelacés.

1910
Le coq, emblème du CFI, remplace les deux anneaux de l'USFSA.
Le coq est l'emblème officiel du directoire. il est sur les sceaux de la République Française depuis 1848.



La petite Histoire.
Coq : Symbole de la vigilance et du peuple Français. Vient du jeu de mot latin Galus (Gaulois) et Gallus (Coq).


















Gardien de but :

1871
Apparition du gardien de but.

1872
Il est autorisé à se servir de ses mains.

1893
Il ne pourra être chargé sauf s'il joue le ballon ou fait obstruction.


1896

Il n'est autorisé à se servir de ses mains que dans sa propre partie de terrain.


1912

Il ne peut jouer à la main que dans sa propre surface de réparation. (Décision de l'IB)

1967
Il ne dispose que de quatre pas maximum avant de dégager le ballon. (ballon pris à la main dans la surface de réparation).

1982
Il ne peut reprendre le ballon de ses mains après qu'il l'ait fait rouler au sol.

1992
Nouvelle loi du jeu : le gardien sur une passe volontaire et en sa direction ne pourra se saisir, du ballon à la main. Elle a pour but d'augmenter la durée du jeu et sa fluidité.

1997
Interdiction de jouer à la main sur une touche d'un partenaire.

2000
Le gardien dispose de 6 secondes et le nombre de pas qu’il peut exécuter est illimité.


Archéofoot : Vous propose Le site des gardiens : La lucarne



















Nombre de joueurs :
Loi III des règles du jeu.


1896/1899
Des modifications importantes sont apportées aux lois. Le nombre de joueurs de chaque équipe est fixé à 11. Ce nombre était déjà admis dans la pratique.
L'hypothèse du nombre 11.
Le football est admis dans les "public School". Les dortoirs comptaient 10 lits pour les élèves. Il semblerait que les équipes se composaient par dortoirs et que le surveillant était le 11ième joueur. Les élèves avaient la même tenue, celle de sport de leur école, le surveillant occupait souvent la place du gardien pour laisser aux élèves les joies de courir.
Auparavant le nombre n'était pas défini, les capitaine de chaque équipe s'entendait sur le nombre de joueurs. Et bien avant, il n'y avait pas de limites.


















Sifflet :


1878
Le "REFEREE" (Arbitre) signalera les fautes à l’aide d’un sifflet




















Tenue des joueurs :
Loi IV : Équipement des joueurs.


1860
Les joueurs sont équipés de pantalon. Le bas de celui ci est mis dans les chaussettes qui elles sont montantes. On porte de grosses chaussures avec des barrettes aux semelles.
La casquette ou le béret sont de rigueur.
Déjà on porte de gros protège-tibia mais on porte ceux ci au-dessus des chaussettes.

1893
On donne des instructions aux joueurs.
"Chaque concurrent devra porter un vêtement le couvrant au moins des épaules aux genoux" " les équipes doivent être uniformément vêtues aux couleurs de leurs sociétés respectives.

1900
L'équipement : 1 chemise de flanelle, 1 culotte courte, des bas de laine et des chaussures lacées. Les jambières sont recommandées pour la protection des jambes.

1913
La casquette est abandonnée, le pantalon a cédé définitivement sa place à une culotte courte. La chaussure est haute (au-dessus de la cheville). Les crampons de cuir ont remplacé les barrettes.

1923
Dans certains clubs, les joueurs demandent que leur équipement soit fourni par le club.

1930
Le béret remplace la casquette abandonnée en 1913. Celui-ci correspond à un besoin de protection, le jeu de tête avec un ballon fermé par un lacet donne des contacts rugueux.
On retrouve le lacet dans la fermeture du col du maillot.

1933
Apparition des numéros sur le maillot.

1940
Le gardien opte pour une tenue moins stricte. Il porte col roulé et casquette pour le soleil. Il se protège à l'aide de genouillères et chevillières qu'il porte sur les chaussettes.

1948
Pour la première fois en match international les joueurs portent des numéros.

1955
Le maillot devient moins ample et se cintre. Le numérotage des maillots est confirmé.

1966
Maillot et short sont près du corps. Les chaussures adoptent les crampons visés et ne prennent le pied que jusque la cheville.

1978
Apparition de la publicité sur les maillots. Fini les maillots délavés, Ils ont maintenant la texture de la soie.

1986
Les gardiens font preuve d'originalité et leurs équipements prennent des couleurs.

1989
Tout joueur doit être équipé de chaussures……

1990
Obligation des protèges tibias.

1998
Le maillot est souvent à manches courtes ou de 3/4. Il est plus ample pour faciliter le mouvement. Sous le short s'est glissé un sous-short ou cuissard.
La chaussure a fait d'énormes progrès et est de meilleure qualité.
Le numéro du joueur est également sur le short, et le nom du joueur apparaît au dos du maillot.



















Terrain de jeu :
Loi I des règles du jeu : Terrain.



1863
The laws of the Games as finally adopted by The Football Association in december 1863.
La loi 1 des 14 lois du jeu est le terrain.
Elle définit la longueur et la largeur maximum et minimum du terrain (200yards en longueur et 100 yards en largeur). Celles ci sont délimitées par des drapeaux.
Les buts sont matérialisés par deux poteaux, il n'y a pas de hauteur de fixée, seule la longueur est définie à 8 yards (7,22 m).


1877
La Football Association et la Sheffield Association fondent un code unique. La hauteur du but est mise à 8 pieds (2,44m), et matérialisée par une barre ou un ruban.


1891
Une ligne est tracée à 6 yards (5.50m). Le centre du terrain est également marqué par une ligne et un rond central de 10 yards (9.15m).


1894
La surface de réparation à 18 yards (16,5m) est délimitée. Elle est rectangulaire.


1896/1899
Les dimensions du terrain sont réduites.
Longueur : de 100 à 130 yards soit de 91.4m à 119m.
Largeur : de 50 à 100yards soit de 45.7m à 91.4m.


1902
On marque le terrain.



















Touche :
Entrée et sortie de Touche.
Loi XV des règles du jeu.


1863
Règles de la Football Association.
Lorsque le ballon sort derrière la ligne de touche ou du terrain, le jeu continue. Chaque joueur cherche alors à toucher le ballon en premier. De ce fait, il obtient la touche.
Le ballon est remis en jeu, en lançant le ballon sur le terrain perpendiculairement à la ligne de touche. "SHALL KICK OR THROW" extrait de la loi 5 de 1863 "Devra donner un coup de pied (Kick) ou lancer.(Throw)".
La remise en touche peut donc se faire soit au pied ou à la main.


1883
La rentrée en touche doit se faire des deux mains.


1886
On précise que le ballon doit avoir franchi entièrement la ligne de touche ou de but pour être "hors du jeu". Si le ballon est hors du jeu, il ne peut être joué.


1931
Sur une mauvaise rentrée en touche, elle est à rejouer par l'adversaire. Jusque là une mauvaise rentrée en touche était sanctionnée par un coup franc.